Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La taxe d'habitation conservée pour les 20% des ménages les plus riches ?





Le 7 Janvier 2019, par Paul Malo

La promesse de campagne du candidat Macron sera-t-elle bientôt revue ? C’est ce qu’a laissé entendre Bruno Le Maire.


La porte ouverte au débat sur le sujet

Pourquoi attendre le lancement d’un grand débat national pour dévoiler les mesures qui seraient prises à sa suite ? Bruno Le Maire a effet d'ores et déjà évoqué dans "Le Grand Rendez-vous" dimanche, en partenariat avec Europe 1, CNews et Les Echos, un possible maintien de la taxe d’habitation pour les 20% des ménages les plus riches.

La raison de ce revirement serait, on le suppose, double : d’une part proposer de conserver une recette fiscale issue des ménages les plus aisés, tout en refusant le rétablissement de l’ISF, comme Gérald Darmanin l’a également rappelé lundi 7 janvier sur l’antenne de RTL. Mais aussi répondre à une question posée par nombre de contribuables : une fois la taxe d’habitation supprimée, à quoi seraient occupés les environ 4000 fonctionnaires dédiés à sa gestion ?  En effet, à ce jour, leur poste n’est en rien supprimé et nulle information n’a été diffusée quant à leur reclassement au sein des effectifs de Bercy. Reste à voir si, du fait de la réduction de leur mission, ces effectifs seront ou non réduits au passage du fait de cette réforme d'envergure.

Pour rappel, à l’origine, la suppression de la taxe d’habitation était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Elle devait être supprimée en trois étapes, en trois tiers, pour 80% dès ménages. Pour des impératifs de constitutionnalité de la réforme, le gouvernement avait annoncé fin 2017 que les 20% des ménages les plus aisés y auraient également droit d’ici à la fin du quinquennat. Ils seraient donc susceptibles d’être effectivement exclus de cette réforme, in fine, Bruno le Maire parlant de soumettre ce point au grand débat national, en réponse à l'exigence d'une plus grande justice fiscale portée par les « Gilets Jaunes".

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook