Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La taxe sur l’électricité pourrait frapper aussi le gaz et le carburant





Le 26 Juillet 2015, par

Parmi l’arsenal de taxes diverses et variées plus ou moins connues, on trouve une taxe sur l’électricité dont l’objet est le financement des subventions aux énergies renouvelables. La CSPE (contribution au service public de l’électricité) pourrait bien être réformée d’ici la rentrée.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
D’après le JDD qui cite des sources du ministère de l’Écologie, la CSPE nouvelle version élargirait son assiette au gaz et à l’essence dont les prix devraient logiquement augmenter. En échange, la facture d’électricité pourrait elle baisser de 10%.

Cela procède d’une certaine logique : il s’agit de faire contribuer les énergies fossiles tout autant que l’électricité, la seule énergie taxée à l’heure actuelle. Une autre option est envisagée, celle de n’étaler la taxe qu’au seul gaz ; mais la baisse de facture d’électricité ne serait alors que de 4%.

Si la taxe touche aussi les carburants, alors la facture d’électricité baisserait franchement plus, de 10% donc, sans augmenter nécessairement celle du gaz. Ce serait surtout le prix du carburant qui augmenterait.

Actuellement, la CSPE pèse pour 15% du prix de l’électricité ; la taxe augmente de 2,5% tous les ans. Elle rapporte 6 milliards d’euros chaque année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook