Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La vente en accès libre aurait entraîné la hausse des prix des médicaments





Le 16 Avril 2019, par Marie-Eve Wilson-Jamin

D'après Familles rurales, qui dévoile son étude annuelle sur les médicaments, le prix de ceux en accès libre a augmenté de 9 % en dix ans.


La vente en accès libre des médicaments sans ordonnance a augmenté leurs prix

L'association de consommateurs Familles rurales a publié mardi 16 avril les résultats de son étude annuelle sur les prix des médicaments. Et son constat est terrible : "Dix ans après l'autorisation de vente en accès libre des médicaments sans ordonnance (OTC), "les prix se sont envolés". Pour rappel, depuis 2008, les pharmacies ont le droit de vendre des produits en libre accès.

Et, si le but était alors de stimuler la concurrence et faire baisser les prix, ce n'est pas le cas selon l'enquête de Familles rurales, bien au contraire. Pour mener à bien ses travaux, l'association a étudié les prix de 14 médicaments entre septembre et octobre 2018 dans 84 pharmacies et sur des sites Internet.

Le panier de médicaments parmi les plus demandés est en hausse de 9%

Et ces médicaments sont connus de tous : Nurofen, Hextril, Strepsils ou encore Maalox. Dans le détail, depuis 2010, le prix du Nurofen s'est envolé de 24,65% tandis que celui du Strepsils a augmenté de 18,89%. Le Maalox, lui, coûte 11,68% plus cher. Le panier de médicaments parmi les plus demandés est même en hausse de 9% en moyenne, précise Le Parisien

Familles Rurales rappelle qu’entre 2010 et 2018, les médicaments en accès libre ont subi deux hausses successives de TVA : de 5,5% à 7% puis de 7 à 10% en 2014. Pour l'association, aucun doute n'est donc permis sur l'origine de ces fortes augmentations de prix. Familles rurales a aussi pointé des écarts de prix très importants de ces médicaments, qui peuvent varier du simple au triple selon les pharmacies. En moyenne, l'écart constaté tourne autour de 190%. Petit bémol tout d emême, une autre étude menée sur un panel de pharmacies bien plus large (14.000 officines contre 84 pour l'association), la hausse des prix de vente des médicaments OTC a été de 6% et non de 9% depuis 2010.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook