Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Laurent Berger de la CFDT dénonce les pilotes qui prennent Air France en « otage »





Le 30 Avril 2018, par

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a fustigé le principal syndicat des pilotes d'Air France, le SNPL. Le premier reproche au second de « prendre en otage » l'entreprise.


Devant les caméras du Grand Rendez-vous Europe 1 — Les Echos — Cnews, Laurent Berger n'y est pas allé par quatre chemins : « On a un syndicat majoritaire de pilotes qui s'appelle le SNPL, qui prend tout le monde en otage ». Une déclaration qu'on entend rarement dans la bouche d'un responsable syndical ! Il poursuit : « Et ça va se passer comment à la fin, si on suit le SNPL? ... Les pilotes, on va leur donner de quoi s'en sortir et puis le personnel au sol, il trinquera... On aura des suppressions d'effectifs, on aura des réductions de personnel ! ». Le SNPL est une des organisations qui mènent le conflit social à Air France.

Le SNPL n'est pas le syndicat à exiger de la direction de la compagnie aérienne une hausse générale des salaires. Depuis le 22 février dernier, Air France est secouée par une grève perlée de dix organisations de personnels : les pilotes donc, mais aussi les hôtesses, les stewards et les personnels au sol. Ils ont exigé 6% d'augmentation générale de salaire, une revendication baissée à 5,1%. L'intersyndicale organise de nouvelles journées de débrayage les 3, 4, 7 et 8 mai. Au grand dam d'Air France, qui estime que le mouvement lui a coûté jusqu'à présent 300 millions d'euros…

Pour sortir de l'ornière, le PDG Jean-Marc Janaillac a mis sa démission dans la balance dans une consultation où tous les salariés sont invités à voter le projet d'accord de la direction (2% d'augmentation en 2018, puis une hausse de 5% sur les trois prochaines années). La CFDT a de son côté négocié et signé un accord salarial. Laurent Berger estime que le conflit en cours met la société en « grande difficulté » alors qu'elle fait déjà face à une « concurrence énorme ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : air france


1.Posté par 2006négos772 le 06/05/2018 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le gouvernement antisocial et irresponsable de Macron campe sur ses positions et refuse toute véritable négociation avec les syndicats.La société "Air France" connaît un long et dur conflit qui révèle la faillite de sa direction,gouvernement en tête.Il y a quelques années on s'en souvient le fait d'arracher la chemise d'un DRH était déjà assimilé à un acte criminel.En réalité s'opposer à un gouvernement qui piétine les intérêts des salariés est criminalisé.En maintenant une position inflexible,inhumaine,arrogante et infantilisante le gouvernement s'expose à une condamnation de plus en plus large des travailleurs,de l'opinion.Bientôt on pourra chanter "tout le monde déteste le gouvernement !".L'arrogance n'est plus de mise, le gouvernement doit commencer à écouter les travailleurs & les Français !!A moins qu’un blocage/débrayage général soit nécessaire pour qu’enfin de vraies négociations aient lieu à Air-France,dans l’enseignement supérieur,les hôpitaux,à la SNCF,dans les services de collecte des ordures,à EDF,à la Poste….etc ??Le gouvernement est sur le reculoir.Nous pesons plus lourd qu’on ne le croit et nous pouvons GAGNER !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement