Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Brexit pousse l’Autorité bancaire européenne à déménager





Le 26 Mars 2017, par

Six ans après sa création, l’Autorité bancaire européenne (EBA) est à la recherche d’une ville d’adoption. Le Brexit va en effet devoir quitter Londres pour rejoindre un des 27 pays de l’Union européenne.


Physiquement présente au sein de la plus haute tour de Canary Wharf au côté de l’Agence européenne du médicament — qui elle aussi va devoir trouver une nouvelle ville sur le continent —, l’Autorité bancaire européenne a été créé durant la crise financière et de la monnaie unique. Elle est connue pour ces fameux tests de résistance du secteur bancaire, mais l’EBA veille aussi à la protection des consommateurs de produits bancaires, et elle établit des règles communes pour tous les États membres.

Le Royaume-Uni ayant décidé de quitter l’Union européenne, l’EBA se voit donc contrainte de déménager. Plusieurs capitales et métropoles européennes ont d’ores et déjà fait connaitre leur intérêt pour accueillir cette agence aux pouvoirs importants. Dublin, Vienne, Amsterdam, des villes allemandes, ainsi que Paris sont sur cette liste. Si l’EBA a fait connaître sa préférence auprès de Bruxelles, à savoir qu’une décision rapide serait préférable, c’est la Commission européenne qui, en dernier lieu, va décider du point de chute.

La ville qui hébergera l’EBA devra disposer d’une infrastructure de transports efficace ainsi que d’un important écosystème financier. Paris n’est pas la plus mal placée puisque la capitale française accueille déjà l’Autorité des marchés financiers (ESMA). Francfort aussi est un candidat sérieux : l’EIOP (l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles) y est installée. À l’occasion de ce déménagement, la structure même du système de supervision financière de l’UE pourrait être revue avec d’un côté la régulation des secteurs bancaires, de l’autre les marchés financiers.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit


1.Posté par Lacouric le 26/03/2017 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heuuuu!,
Que faisait un organisme officiel européen, garant de la monnaie unique, dans un pays hors zone Euro ????

Y a que moi qui me pose ce genre de questions ????

2.Posté par Charles LAURENT le 27/03/2017 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réinstallation de cet organisme européen dans la zone euro créera une situation normale, en mettant fin à l'une des nombreuses anomalies britanniques que l'Europe s'était laissé imposer, bien à tort.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook