Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le FMI abaisse encore ses prévisions de croissance





Le 12 Avril 2016, par

Le FMI tire la sonnette d'alarme. Pour la quatrième fois en an, le Fonds monétaire international a décidé d'abaisser ses prévisions de croissance pour 2016. On en est désormais à 3,2% pour cette année, et de 3,5% pour l'année prochaine.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les précédentes estimations du FMI tablaient auparavant sur 3,4% (2016) et 3,6% (2017). Dans la cible du Fonds, les États-Unis et l'Europe : la croissance y était auparavant estimée de respectivement 2,4% et 1,5%. Auparavant, le FMI pronostiquait 2,6% et 1,7%… Outre-Atlantique, ce sont le dollar fort et les prix du pétrole toujours très bas qui devraient tirer la croissance vers le bas.

Sur le vieux continent, là aussi ce sont les prix de l'énergie qui grève la croissance, mais aussi une certaine faiblesse des économies des États membres de l'Europe. En Asie, le Japon est particulièrement faible avec une croissance estimée de 0,5%, alors que le FMI pariait précédemment sur 1%.

La Chine, malgré le ralentissement économique, devrait en revanche s'en tirer mieux que prévu avec des prévisions de 6,5% en 2016 et 6,2% pour 2017 ; c'est plus que le pronostic précédent du Fonds qui annonçait respectivement 6,3% et 6%. Pékin a récemment annoncé des mesures de soutien à l'économie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fmi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook