Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Groupe Bertrand va avaler Léon de Bruxelles





Le 29 Juillet 2019, par La rédaction

Après Quick et Hippopotamus, le Groupe Bertrand s'offre un nouveau fleuron de la restauration française : la chaîne Léon de Bruxelles, spécialisée dans les moules-frites.


Le Groupe Bertrand a déposé une offre ferme d'achat sur la participation d'Eurazeo PME au sein de Léon de Bruxelles. Le pôle d'investissement détient 60,5% de la chaîne de restauration qui compte 82 établissements. Selon Les Echos, le montant de la transaction pour reprendre la participation se monte à 40 millions d'euros ; le chiffre d'affaires de Léon de Bruxelles, qui fête en ce mois de juillet ses 30 ans, s'établissait l'an dernier à 117 millions d'euros. Eurazeo était devenu l'actionnaire majoritaire de la chaîne en 2011.

Le Groupe Bertrand confirme sa boulimie dans le secteur de la restauration. Début 2016, il s'emparait de la chaîne de restauration rapide Quick alors qu'il était en possession depuis trois ans de la franchise Burger King. Il possède aussi les brasseries parisiennes des Frères Blanc (dont Au Pied de Cochon, Le Procope…). Il y a deux ans, le Groupe Flo tombait aussi dans l'escarcelle du Groupe Bertrand qui récupère ainsi de nouvelles brasseries parisiennes ainsi qu'Hippopotames.

Le Groupe Bertrand, avec 2 milliards de chiffres d'affaires l'an dernier, est le numéro deux du secteur de la restauration rapide en France, derrière McDonald's. Avec Léon de Bruxelles, il renforce ses positions dans un marché qui se consolide sous l'effet de nouveaux arrivants dans le secteur de la livraison de repas.



Tags : restauration

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook