Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le budget 2015 sera t-il accepté par Bruxelles ?





Le 29 Septembre 2014, par

Le projet de budget pour 2015 a été présenté devant le Conseil des ministres . Au menu : baisse des impôts pour les entreprises et les ménages. Mais ce projet passera t-il la rampe de la Commission européenne ?


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La France et le gouvernement jouent gros dans cette affaire. Bruxelles doit en effet dire si le budget pour l'année prochaine est conforme avec les règles européennes — rappelons que l'Hexagone ne va pas tenir sa promesse de revenir sous la barre des 3% de déficit d'ici 2015. Le gouvernement a « promis » un alignement sur la doxa européenne en 2017. L'ampleur de la réduction du déficit structurel sera particulièrement importante dans l'appréciation de la Commission, qui pourrait accepter de laisser filer le déficit français. Un équilibre délicat : quand le gouvernement agit sur le levier de la réduction des déficits, il réduit d'autant la voilure qui lui permettrait de relancer l'activité.
 
Mais la Commission européenne ne sera pas l'unique problème que devra gérer Manuel Valls : la fronde au sein de l'Assemblée de ses propres troupes pourrait représenter aussi un sacré casse-tête. Les 3 milliards d'euros de baisse ou d'annulation des impôts pour les ménages les moins favorisés ne permettront sans doute pas d'apaiser les fameux frondeurs, qui réclament une inflexion à gauche de la politique gouvernementale. Ces derniers devraient donner de la voix après le dépôt du budget de la Sécurité sociale, le 8 octobre prochain.
 
Ces deux budgets consacreront la mise en œuvre effective des mesures du pacte de responsabilité ainsi que les 50 milliards d'économies.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bruxelles, budget

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook