Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le commerce en ligne n’a pas profité de la crise des « gilets jaunes »





Le 6 Février 2019, par

Contrairement aux idées reçues, le commerce en ligne n’a pas profité de la désaffection des consommateurs pour les magasins physiques en fin d’année dernière.


En plein mouvement des « gilets jaunes », avec les blocages organisés aux portes des villes et les violences qui ont souvent suivi les manifestations, les consommateurs ont largement boudé le commerce traditionnel. Beaucoup d’observateurs pariaient alors sur un report des achats vers les plateformes en ligne. Surprise : cela n’a pas été le cas. La Fevad, Fédération du e-commerce et de la vente à distance, a fait le bilan de l’année écoulée et il se trouve que la croissance des ventes a marqué le pas en fin d’année.

Le secteur a enregistré des ventes de 92,6 milliards d’euros en 2018, ce qui représente une hausse de 13,4% sur l’ensemble de l’année. Mais la Fevad relève que la progression d’une année sur l’autre en décembre n’a été que de 8% — une croissance deux fois plus faible qu’en octobre (+16%), et moins forte qu’en novembre (+14%). Décembre aurait pourtant dû marquer l’apothéose annuelle, mais le mouvement des « gilets jaunes » a aussi eu un impact sur le commerce en ligne. Selon la Fédération, la crise sociale a engendré une perte de croissance de 0,7 point, soit l’équivalent de 600 millions d’euros.

Les Français ont limité les achats « plaisir », note la Fevad, et en général ils se sont abstenus de trop acheter en fin d’année, craignant du retard dans les livraisons. Les camions ont été bloqués aux abords des ronds points et un peu partout en France. Quant au panier moyen, il est en baisse de 5 euros, à 60 euros : cela signifie que les achats sur internet deviennent de plus en plus communs ; d’ailleurs, la fréquence d’achat augmente de plus de 20% avec 1,5 milliard de transactions enregistrées en 2018.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook