Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le diesel passe sous la barre des 50%





Le 1 Février 2017, par

Il y a cinq ans, la part du diesel dans les ventes de voitures neuves atteignaient les 73%. Le retournement de situation est spectaculaire : le mois dernier, les véhicules diesel sont passés sous la barre des 50%.


D'après les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), 47,9% des voitures neuves livrées en janvier roulaient au diesel. Sur l'année 2016 au complet, la part du diesel dépassait encore les 50%, à savoir 52,1%. Sur le seul marché des particuliers, cette motorisation n'affichait que 38% des immatriculations neuves ; ce sont les flottes d'entreprises, qui roulent au diesel à 95%, qui ont permis au gazole de dépasser la moitié du marché.

Si les automobilistes français se détournent de plus en plus du diesel, ce sont pour de bonnes raisons. Le scandale du dieselgate fait toujours sentir ses effets, mais il y a également la problématique de la pollution : les pics enregistrés depuis plusieurs mois à Paris, à Lyon et dans d'autres grandes villes françaises ont pu détourner les consommateurs des véhicules diesel.

Et puis il y a les politiques publiques. Le ministère de l'Environnement a affirmé vouloir en terminer avec les voitures diesel en France, tandis que la fiscalité du gazole avec celle de l'essence est en cours d'alignement. Notons pour finir que les véhicules électriques ont connu un bon mois de janvier, avec une part de 1,46% en janvier, contre 1,08% sur 2016.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook