Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le géant américain des grands magasins Sears fait faillite





Le 16 Octobre 2018, par

C'est la chute d'un géant américain. L'enseigne de grande distribution Sears s'est déclaré en faillite ce lundi 15 octobre. Le groupe a perdu pied face au commerce en ligne.


Sears a un genou à terre, mais ce n'est pas encore la fin de l'aventure pour ce pionnier des grands magasins, fondé en 1886, et qui a essaimé partout en Amérique du Nord. Sears Holding s'est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Un moyen de reprendre son souffle et restructurer sa dette, sans avoir à subir la pression des fournisseurs. La direction explique d'ailleurs qu'elle entend procéder très rapidement au « processus de restructuration ». Un plan de réorganisation est envisagé « à très court terme ».

Sears n'a d'ailleurs pas attendu d'annoncer sa faillite pour prendre les décisions difficiles qui s'imposent. 46 fermetures de magasins étaient déjà prévues en novembre, le groupe ajoute 142 boutiques d'ici la fin de l'année. Une coupe claire qui a débuté au printemps, puisque Sears avait déjà fait fermer le rideau à 103 magasins en début d'année.  
Ces efforts ne sont pas suffisant pour relever une entreprise plombée par le dette et qui n'a pas suffisamment investi dans le commerce en ligne.

La popularité d'Amazon explique en effet en grande partie pourquoi Sears doit opérer une lourde restructuration. L'e-commerce est également ce qui a eu la peau de la chaîne de distribution de jouets Toys'R'Us, en mars dernier. Sears n'a aussi pas su s'adapter aux nouveaux modes de consommation qui ont délaissé les grands centres commerciaux. L'endettement est tel que le groupe pourrait ne pas pouvoir rembourser une échéance de 134 millions de dollars en début de semaine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Sears

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook