Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement alloue 3 millions pour les apiculteurs





Le 1 Août 2018, par

Le gouvernement met en place une aide de 3 millions d'euros pour les apiculteurs. Cette enveloppe se destine au renouvellement des essaims, alors que la mortalité des abeilles frappe de plus en plus.


Ce dispositif d'aide « exceptionnel » pour les apiculteurs touchés par la mortalité des abeilles sera en place d'ici la fin du mois de septembre, a annoncé le ministère de l'Agriculture. Ce dernier précise que l'enveloppe servira au « renouvellement du cheptel apicole ». La mortalité des abeilles est un phénomène inquiétant qui a progressé durant l'hiver : un rapport de la Direction Générale de l'Alimentation a relevé une augmentation dans plusieurs régions (Bretagne, Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte-D'azur et Bourgogne-Franche-Comté).

Le ministère n'a cependant pas précisé comment cette aide allait être allouée. Les critères d'attribution sont encore en cours de définition ; les organisations apicoles professionnelles sont d'ailleurs mises à contribution. L'État ajoute ainsi une enveloppe aux aides déjà fournies par les Conseils généraux. Le pouvoirs publics verseront une première aide rapidement après le dépôt de la demande, afin d'aider les apiculteurs à faire face à l'urgence. Ces derniers auront ensuite jusqu'à la fin du printemps 2019 pour présenter les factures d'achats d'essaims.

Le budget débloqué par l'État ne convainc cependant pas tous les professionnels du secteur. La Fédération française des apiculteurs professionnels explique que cette aide ne permettra pas de financer entièrement les rachats d'essaims d'abeilles. Les apiculteurs devront donc mettre au bout. D'autres craignent que les démarches se révèlent trop complexes pour obtenir les subsides promis.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : agriculture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook