Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement prépare un chèque de 50 euros pour les usagers des transports en commun





Le 23 Septembre 2022, par Olivier Sancerre

Les prix des transports en commun devraient augmenter fortement dans les prochains mois : les collectivités n'ont en effet pas d'autre choix que de se mettre au diapason d'une inflation galopante. Le gouvernement pourrait donner un coup de pouce.


L'inflation fait augmenter les prix des billets

Les usagers des transports en commun peuvent s'attendre à une hausse des prix des billets. Dans ce secteur aussi, l'inflation va faire mal. Jean-Pierre Farandou, le président de la SNCF, a ainsi prévenu que les surcoûts liés à l'électricité serait compris entre 1,6 et 1,7 milliard d'euros en 2023. La moitié de cette somme touche directement les trains du quotidien : TER et Transilien. 

Le gouvernement prévoit une aide pour les voyageurs qui n'ont pas d'autre choix que de prendre les transports en commun. Selon Le Parisien, ce soutien prendrait la forme d'un chèque dont le montant, 50 euros, compenserait strictement le surcoût lié à l'inflation. L'exécutif doit encore rendre ses arbitrages sur le sujet, notamment savoir qui aura droit à ce coup de pouce. 

Pour les usagers des trains du quotidien

Ce qui est certain, c'est que les abonnés aux transport en commun les plus modestes y auront droit, mais pas les usagers du TGV. Pour le gouvernement, il s'agit d'éteindre dans l'œuf les amendements de l'opposition pour une baisse de la TVA à 5,5% (au lieu de 10%) dans les transports, ce qui grèverait les finances publiques et concernerait tous les usagers alors que l'objectif est de viser ceux qui ont le plus besoin d'une telle aide financière.

L'État cherche aussi à aider directement les voyageurs, sans passer par les régions qui financent les transports en commun. Il y aurait un « risque de déperdition » de l'aide si elle était confiée aux collectivités, souligne une source… Ce chèque pourrait être inscrit dans la loi de finances 2023 qui sera présentée dans le courant de la semaine prochaine. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook