Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement veut 850 millions d'économies supplémentaires





Le 18 Novembre 2017, par

Le gouvernement veut encore raboter sur les portefeuilles des ministères, afin de réaliser des économies supplémentaires. Objectif : rester sous le seuil des 3% de déficit exigé par Bruxelles.


Suite à l'audit de la Cour des comptes fin juin, le gouvernement a décidé de quatre milliards d'euros d'économies supplémentaires. Il en ajoute 850 millions de plus, un chiffre dévoilé en conseil des ministres et qui vise à maintenir le déficit public à 2,9% pour cette année. Un signal donné par Paris, qui entend bien remplir ses obligations européennes. La France n'est plus descendue sous le seuil des 3% de déficit depuis 2009, et le pays compte bien redevenir un bon élève cette année.

Le gouvernement, qui a des coudées un peu plus franches grâce à la croissance attendue de 1,7% cette année, va intégrer ces économies dans un projet de loi de finances rectificative. Elles seront imposées à tous les ministères ou presque : 200 millions pour l'emploi, 50 millions pour les Comptes publics, 78 millions d'économies à réaliser par le ministère de la Justice… Ce sont les dépenses techniques, et en particulier les opérations immobilières, qui seront dans le collimateur, explique Bercy. Les ministères de la Défense (notamment les opérations extérieures) et l'Éducation nationale restent privilégiés.

Par ailleurs, le Haut conseil des finances publiques, qui évalue les prévisions économiques du gouvernement, estime « prudentes » les prévisions de l'exécutif pour cette année. Pour cet organe indépendant, « la prévision de croissance du gouvernement de 1,7% a désormais une assez forte probabilité d'être dépassée ». Bruno Le Maire a déjà évoqué la possibilité d'une progression du PIB de 1,8%. Il est probable que Paris puisse effectivement se maintenir à 2,9% de déficit public, souligne encore le Haut conseil.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : économies

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook