Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le groupe PSA a tiré son épingle du jeu en 2018





Le 18 Janvier 2019, par

L’année 2018 a été littéralement coupée en deux pour l’industrie automobile en Europe : croissance des ventes jusqu’à l’été, puis brusque chute au deuxième semestre. Au milieu, la mise en œuvre de nouvelles procédures d’homologation des véhicules.


L’an dernier, il s’est vendu 15,16 millions de véhicules en Europe, selon les chiffres publiés ce mercredi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). En décembre, le chiffre est en recul sensible de 8,4%, dans un marché où les constructeurs français ont tout de même su tirer leur épingle du jeu ; ainsi, Renault reste stable avec une croissance de 0,8% sur l’ensemble de l’année. C’est le groupe PSA qui tire les marrons du feu grâce à l’intégration d’Opel/Vauxhall : l’entreprise a vu ses ventes progresser de 32,8% sur l’ensemble de l’année. Selon les pays, la croissance des ventes automobiles diffère : en Espagne et en France, la progression est nette avec respectivement +7% et +3%.

En revanche, on observe un tassement en Allemagne (-0,2%) et des baisses marquées en Italie et au Royaume-Uni (-3,1% et -6,8%). L’entrée en vigueur des normes européennes d’homologation des véhicules (WLTP), a eu un effet conséquent sur les ventes de voitures. Les constructeurs ont artificiellement gonflé leurs ventes l’été dernier, avant de marquer un arrêt à la rentrée, le temps d’adapter leurs motorisations. Mais même sans ces nouvelles procédures, les économistes s’accordent à dire que les ventes auraient piqué du nez en fin d’année.

Il est ainsi probable que le marché soit moins dynamique en 2019, alors que l’économie présente des signes d’essoufflement durable. Les prévisions de croissance pour l’année montre un recul par rapport à 2018, et l’incertitude qui pèse sur bon nombre de marchés (le Brexit au Royaume-Uni, par exemple) ne va pas pousser les automobilistes à investir pour acquérir une nouvelle voiture.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook