Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le ministre russe de l'Économie mis en examen pour corruption





Le 15 Novembre 2016, par

Le ministre russe de l’Économie, Alexeï Oulioukaïev, est accusé de faits de corruption. Il aurait reçu deux millions de dollars en pots-de-vin. Si les faits sont avérés, il risque une condamnation lourde : de 8 à 15 ans de prison.


Ministre de l’Économie depuis 2013, Alexeï Oulioukaïev a rendu une évaluation positive accordée à Rosneft, un groupe pétrolier, d’acquérir la moitié du capital de son concurrent Bashneft. Pour ce geste, il aurait reçu deux millions de dollars, d’après l’enquête menée par le Comité d’enquête de Russie.

Ce comité est rattaché directement au président russe, Vladimir Poutine. Son ministre a été arrêté et après un interrogatoire, il a été mis en examen pour « extorsion de pots-de-vin ». Son arrestation a été menée par  les services de sécurité russes, le FSB. On ignore de qui provient la somme qu'Oulioukaïev a reçu en échange de sa bienveillance.

Cette affaire de corruption ne remet cependant pas en cause la vente de 50% du capital de Bachneft à Rosneft. Pour le Comité d’enquête, cette transaction s’est effectuée de manière tout à fait légale et elle ne fait pas l’objet d’une enquête. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : corruption

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook