Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le moral des chefs d'entreprise en forte hausse





Le 25 Juin 2021, par Olivier Sancerre

Les chefs d'entreprise voient la vie en rose : le moral des affaires a en effet atteint son niveau le plus haut depuis 2007, ce qui est nettement au-dessus du niveau d'avant la crise sanitaire, relève l'Insee.


Un déconfinement synonyme de bonnes nouvelles

Au plus fort de la crise sanitaire, le moral des chefs d'entreprise avait plongé à 60 : du jamais vu en 15 ans, et un signal très fort de leur inquiétude vis à vis de la situation économique de la France à l'époque. Sachant que la moyenne de long terme est fixée à 100, on comprend que le niveau enregistré l'an dernier pouvait inquiéter le gouvernement. Mais les choses semblent revenir dans l'ordre. Le déconfinement et la levée des restrictions (plus rapide que prévu pour certaines d'entre elles comme la fin du couvre-feu) permettent au climat des affaires de remonter en flèche.

Selon les données de l'Insee, le moral des chefs d'entreprises a atteint un niveau de 113 pour le mois de juin. C'est cinq points de mieux par rapport à mai, surtout c'est « nettement au-dessus de son niveau d'avant la crise sanitaire », qui était de 105. Bien sûr, l'indicateur se situe au-delà de la moyenne de long terme, et cette flambée lui permet d'afficher son plus haut niveau depuis la mi-2007. 

Le climat de l'emploi bien placé

Les services en particulier permettent au climat des affaires de progresser nettement. Le climat gagne en effet 6 points dans ce secteur : les anticipations des chefs d'entreprise s'améliorent très fortement écrit l'Insee, le solde sur les perspectives générales d'activité atteint même « son plus haut niveau depuis septembre 2000 ». Le climat des affaires gagne 8 points dans le commerce de détail, avec une hausse du solde d'opinion sur les perspectives générales jamais vu depuis janvier 1991. Dans l'industrie en revanche, l'indicateur reste stable mais il avait augmenté ces cinq derniers mois.

Bonne nouvelle aussi sur le front de l'emploi : le climat s'améliore lui aussi nettement, l'indicateur s'affiche à 104 ce qui le rapproche de son niveau d'avant la crise sanitaire (105 en janvier et février 2020). Les perspectives d'embauches s'améliorent selon les chefs d'entreprise. Dans ces conditions, il faudra surveiller l'évolution du chômage qui pourrait finalement être plus contenue que prévu.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook