Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le nombre de défaillances d'entreprises a reculé l'an dernier





Le 10 Février 2018, par

C'est un autre signe de la bonne santé économique du pays : l'an dernier, le nombre de défaillances d'entreprises a reculé chez les PME, par rapport à 2016. Une bonne nouvelle donc, étayée par les derniers chiffres de la Banque de France.


Selon l'institution monétaire, le nombre de défaillances d'entreprises a reculé de 7,6% entre novembre 2016 et novembre 2017. On dénombrait ainsi 54 445 défaillances d'entreprises en cumulé à la fin du mois de novembre dernier, dont 54 259 pour les petites et moyennes entreprises — du jamais-vu depuis 2008. Par contre, la Banque de France relève une hausse des défaillances pour les sociétés de taille intermédiaires et les grandes entreprises (15 défaillances supplémentaires). Idem pour les petites entreprises de type TPE, dont le nombre de défaillances progressent de 5,2%, toujours en cumulé.

Les PME, les ETI (Entreprises de taille intermédiaire) et les grandes entreprises ont mieux résisté l'an dernier que les TPE (Très petites entreprises) : les défaillances sont le fait de 91% des entreprises de moins de dix salariés et de 95,6% des sociétés qui enregistraient moins d'un million d'euros de chiffre d'affaires. Les sociétés commerciales, à 77,3%, constituent le gros des défaillances (18% pour les entreprises individuelles). Les secteurs d'activité les plus touchés par les défaillances sont l'agriculture, la sylviculture et la pêche : en somme, l'activité agricole se porte mal en France.

En revanche, les activités en lien avec l'immobilier et la construction présentent des chiffres de défaillance d'entreprises en fort recul, de respectivement -17,9% et -13,6%. De bons scores sont aussi notables dans les secteurs des conseils et services aux entreprises. Ces résultats montrent que les PME ont commencé à profiter de la reprise économique qui souffle dans les voiles, et qui devrait se poursuivre. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : entreprises

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook