Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le nouveau patron d'Air France-KLM devrait être nommé ce jeudi





Le 15 Août 2018, par Olivier Sancerre

C'est Benjamin Smith qui devrait être nommé PDG d'Air France-KLM, selon les informations des Echos et de Libération. Le Canadien, numéro 2 d'Air Canada, pourrait être confirmé ce jeudi 16 août durant une réunion du conseil d'administration de la compagnie aérienne.


Cette nomination risque d'irriter le SNPL, principal syndicat de pilotes d'Air France-KLM, qui fustigeait l'accession à la tête du groupe franco-néerlandais d'un « patron nord-américain » facilitée par « la promesse du maintien en place de la 'vieille garde française' ». Le SNPL réagissait alors à l'information du Monde selon lequel le comité de nomination de la compagnie aérienne s'était arrêté sur Benjamin Smith. Le syndicat, tête de pont du mouvement social qui paralyse Air France-KLM, en appelait alors à Emmanuel Macron : le président de la République devait « sommer le conseil d'administration de faire un travail impartial, de reconsidérer l'ensemble des candidatures ».

Manifestement, le choix du numéro 2 d'Air Canada, qui est en fait le patron opérationnel du groupe aérien, a été acté malgré les réticences de l'organisation syndicale. Sans doute avec l'aval de l'Élysée (l'État est actionnaire d'Air France à hauteur de 14,3%). Il s'agit pour la compagnie de mettre fin à une situation pour le moins difficile, l'entreprise ayant à sa tête une direction transitoire depuis le départ, en mai, de Jean-Marc Janaillac. L'ex-PDG avait perdu son poste à la suite d'une consultation interne.

Il reste à confirmer la nomination de Benjamin Smith à la tête d'Air France-KLM bien sûr, mais on sera bientôt fixés. Selon les Echos, il sera nommé directeur général, et non PDG. Sa rémunération devrait être de 3,3 millions d'euros par an, c'est trois fois plus que celle de son prédécesseur. Mais il aura fort à faire, à commencer par la reprise des négociations avec l'intersyndicale qui menace de repartir en grève à la rentrée.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook