Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le pétrole flirte de nouveau avec les 50 $





Le 12 Mars 2017, par

Le pétrole bon marché est-il de retour ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais on observe une baisse des cours du brut en raison de la forte poussée des puits de forage aux États-Unis.


L'accord laborieusement arraché en fin d'année par l'Opep pourrait donc ne pas suffire. Les pays exportateurs de pétrole se sont en effet entendus pour réduire leur production de 1,2 million de barils par jour à partir du mois de janvier, avec un objectif très clair : soutenir les prix. De fait, les marchés ont effectivement rehaussé le prix du baril qui a flirté avec les 55 $. Mais aussi bien aux États-Unis qu'en Europe, le baril a reflué plus près de la barre des 50 $.

Le prix du baril WTI a dévissé de près de 7,5% et a basculé sous le seuil des 50 $. Le baril de Brent glisse lui de près de 7% à 52 $. La principale explication tient en la multiplication des puits de forage aux États-Unis : d'après un dernier décompte, ils sont 609 sur le territoire américain à pomper le pétrole de schiste. La hausse des prix du baril a redonné de la vigueur et de l'intérêt au secteur américain.

Les États-Unis ont augmenté leurs stocks de brut qui ont progressé de 8,2 millions de barils en une semaine — c'est la hausse la plus importante depuis 1982. Et depuis le début de l'année, les stocks américains ont grimpé de 50 millions de barils. De fait, l'efficacité des mesures prises par l'Opep est sérieusement remise en question, le fait d'augmenter les prix du baril permettant à l'industrie pétrolière américaine de se relancer.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement