Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plafond des titres restaurants finalement relevé à 38 euros





Le 12 Juin 2020, par Olivier Sancerre

Les salariés qui bénéficient de titres restaurant fournis par leur employeur vont pouvoir dépenser deux fois le montant normalement autorisé au restaurant à partir de ce vendredi 12 juin.


De 19 à 38 euros par jour

Le plafond maximal que les détenteurs de titres restaurant pourront dépenser chaque jour va passer de 19 à 38 euros. Le décret d'application a été publié jeudi 11 juin, pour une application dès le lendemain. Les titres restaurant pourront également être dépensés les dimanches et les jours fériés, ce qui était interdit jusqu'à présent. Le relèvement du plafond des « tickets restau » concerne les restaurants, hôtels-restaurants ainsi que les débits de boisson, ce jusqu'au 31 décembre. Par contre, les magasins alimentaires (épiceries, grandes surfaces) ne sont pas concernés : pour eux, le plafond quotidien demeure fixé à 19 euros.

Ce nouveau plafond pour les titres restaurant était attendu de longue date. À l'origine, c'est-à-dire en plein confinement, le gouvernement avait tourné autour de l'idée de le relever à hauteur de 95 euros, à dépenser en une fois chaque semaine, dans les restaurants ainsi que dans les magasins alimentaires. Par la suite, la mesure a été réduite à la restauration, avec un plafond moins élevé mais à dépenser chaque jour. Le dispositif aurait dû être lancé plus tôt, mais il y a eu un contretemps : l'examen du texte par le Conseil d'État a pris plus de temps que prévu.

Mesure de soutien

Ce relèvement du plafond des titres restaurant est une des mesures de soutien au secteur de la restauration, durement touché par le confinement qui a forcé les établissements à fermer leurs portes. De nombreux restaurants sont d'ailleurs toujours fermés en région parisienne et ailleurs, signe que les difficultés sont encore loin d'être terminées pour des milliers de professionnels du secteur. Sans oublier que les mesures de distanciation physique réduisent le nombre de personnes en salles.

Les restaurateurs saluent le nouveau plafond des titres, mais ils déplorent le fait que les entreprises qui émettent ces titres n'aient pas fait un geste. En effet, les commissions prélevées sur les tickets restau n'ont pas changé. Une société émettrice peut ainsi toujours prendre 5% de la somme payée par le client avec ses titres restaurants.



Tags : restauration

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook