Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plan de rigueur de 4 milliards d’euros détaillé





Le 15 Avril 2015, par

La France a besoin d’économiser 4 milliards d’euros supplémentaires en 2015 pour satisfaire la Commission européenne, qui a donné un énième délai à Paris afin de rentrer dans les clous des 3% de déficit. Michel Sapin va détailler ce mercredi 15 avril comment il va dégager cette somme.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
On connait déjà les grandes lignes de ce qu’il est convenu d’appeler un plan de rigueur… qui ne dit pas son nom. Le gouvernement joue sur du velours, en faisant porter le plus grand effort sur la charge de la dette, qui va se réduire de 1,2 milliard d’euros. L’inflation, toujours en berne, et les taux d’intérêt auxquels sont soumis la France permettent au pays d’économiser sur sa dette.

La Sécurité sociale est le second poste sur lequel l’effort va peser, puisqu’elle devra économiser 1 milliard d’euros, dont 400 millions rien que pour l’assurance-maladie. Les ministères devront se serrer encore plus la ceinture, avec 600 millions d’euros d’économies supplémentaires à réaliser, tout comme les opérateurs de l’État.

Les seules bonnes nouvelles finalement tiennent dans le respect du gouvernement de ne pas accroître la pression fiscale, ainsi que dans les revenus supplémentaires générés par la régularisation des comptes non déclarés à l’étranger, qui rapporteront 400 millions en plus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bruxelles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook