Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plan de rigueur de 4 milliards d’euros détaillé





Le 15 Avril 2015, par

La France a besoin d’économiser 4 milliards d’euros supplémentaires en 2015 pour satisfaire la Commission européenne, qui a donné un énième délai à Paris afin de rentrer dans les clous des 3% de déficit. Michel Sapin va détailler ce mercredi 15 avril comment il va dégager cette somme.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
On connait déjà les grandes lignes de ce qu’il est convenu d’appeler un plan de rigueur… qui ne dit pas son nom. Le gouvernement joue sur du velours, en faisant porter le plus grand effort sur la charge de la dette, qui va se réduire de 1,2 milliard d’euros. L’inflation, toujours en berne, et les taux d’intérêt auxquels sont soumis la France permettent au pays d’économiser sur sa dette.

La Sécurité sociale est le second poste sur lequel l’effort va peser, puisqu’elle devra économiser 1 milliard d’euros, dont 400 millions rien que pour l’assurance-maladie. Les ministères devront se serrer encore plus la ceinture, avec 600 millions d’euros d’économies supplémentaires à réaliser, tout comme les opérateurs de l’État.

Les seules bonnes nouvelles finalement tiennent dans le respect du gouvernement de ne pas accroître la pression fiscale, ainsi que dans les revenus supplémentaires générés par la régularisation des comptes non déclarés à l’étranger, qui rapporteront 400 millions en plus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bruxelles

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook