Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le premier critère d'attractivité d'une entreprise demeure le salaire





Le 27 Mai 2021, par Olivier Sancerre

Pour considérer travailler dans une entreprise, les Français demeurent attachés à la rémunération : sans surprise, c'est le premier critère d'attractivité, selon une nouvelle étude de Randstat.


Pas de changement pour les trois plus importants critères

Ce que les Français recherchent d'abord et avant tout chez un employeur, c'est sans surprise la rémunération. Le premier critère d'attractivité pour une entreprise demeure le salaire pour 65% d'entre eux, selon la 12e étude annuelle réalisée par le cabinet de ressources humaines Randstat. Depuis cinq ans, cette priorité n'a pas changé pour les personnes interrogées. C'est le cas aussi pour les deux critères qui constituent le top 3 : l'ambiance au travail est un critère décisif pour 63% des Français, suivi par l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (53%).

La crise sanitaire a forcé la mise en place de nombreuses mesures de restriction visant à ralentir les cas de contamination, pour ne pas engorger complètement le système hospitalier. Il s'en suit une crise économique et de nombreuses entreprises en difficulté, susceptibles de se séparer de leurs collaborateurs. Malgré tout, la sécurité de l'emploi n'est citée que par 52% des Français. Et ce critère recule d'une année sur l'autre !

Mesures de soutien

Comment expliquer cette situation ? Les Français ont bénéficié à plein des mesures de soutien du gouvernement, qui ont joué leur rôle d'amortisseur social. L'explosion tant redoutée du chômage n'a donc pas eu lieu, mais on verra l'évolution de la situation lorsque les dispositifs d'aides s'éteindront. En attendant, les Européens placent le critère de la sécurité de l'emploi à 62%, dix points de plus que les Français.

Toutefois, les jeunes Français de moins de 24 ans disent avoir plus peur de perdre leur emploi et de se retrouver au chômage que les 55 ans et plus : 32% d'un côté, 16% de l'autre. Enfin, le travail à domicile, qui a connu une extraordinaire poussée en raison de la crise sanitaire, fait son apparition dans les dix plus importants critères d'attractivité des entreprises, pour 38% des Français interrogés.



Tags : travail

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook