Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le risque d’un nouveau shutdown écarté définitivement par les élus américains





Le 11 Décembre 2013, par

Le shutdown de l’administration américaine qui a eu lieu en octobre 2013 semble avoir fait prendre conscience aux élus démocrates et républicains qu’il fallait rapidement trouver un accord pour éviter qu’une telle situation se produise, et ce malgré les différences d’opinions qui existent entre les deux partis.


cc/flickr/Arian Zwegers
cc/flickr/Arian Zwegers
Depuis la fin du shutdown, deux sénateurs, Paul Ryan chez les Républicains et Patty Murray chez les Démocrates, se sont lancés dans une course contre la montre pour trouver un accord bilatéral. En effet, l’accord qui a permis à l’administration américaine de « repartir » en octobre 2013 aurait été caduc en janvier 2014 lorsque le plafond de la dette aurait été de nouveau atteint.

Cela aurait entraîné un nouveau shutdown, une situation que l’économie américaine qui doucement renoue avec la croissance ne pouvait absolument pas se permettre.

Patty Murray et Paul Ryan ont donc entamé les négociations et sont parvenus, dans la nuit du mardi 10 décembre 2013, à un accord que les deux partis ont signé. Une véritable trêve dont l’objet principal est d’éviter à tout prix de devoir fermer à nouveau l’administration.

Les points précis sur lesquels les deux partis se sont mis d’accord ne sont pas encore connus. Ce que l’on sait déjà c’est que diverses mesures pour faire des économies ont été prises mais aussi que les dépenses dans certains domaines comme le Pentagone seront augmentées pour 2014 et 2015. Au final, les premiers chiffres parlent d’une économie de 22,5 milliards de dollars au total à l’horizon des dix prochaines années.

Si cet accord n’a pas réussi, comme certains l’espéraient, à réformer complètement l’entière législation fiscale du pays, il a réussi dans son but premier, celui d’éviter une nouvelle crise semblable à celle d’octobre 2013. Une véritable trêve entre les Républicains et les Démocrates.

Le texte, co-signé des deux sénateurs, devra encore passer devant les élus pour un vote mais étant un texte bilatéral, il ne devrait y avoir aucune surprise concernant son adoption.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook