Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le téléchargement illégal repart à la hausse





Le 8 Octobre 2018, par

Si Netflix était parvenu à juguler une partie du piratage de films et de séries TV, ce n'est plus le cas : le téléchargement illégal est reparti à la hausse, selon une étude de la société Sandvine spécialisée dans les équipements réseaux.


Le succès de Netflix a fait des petits. Nombreuses sont les plateformes qui proposent désormais du contenu vidéo inédit : Amazon, Hulu, demain ce sera au tour de Disney et d'Apple de se lancer. Sans oublier des acteurs de plus petite taille comme DC (Superman, Batman…) qui tentent eux aussi de faire une place sur ce marché qui devient de plus en plus encombré. Chacun cherche à à attirer le spectateur avec des séries TV et des films exclusifs, mais voilà il est difficile de multiplier les abonnements. La plupart des consommateurs se contentent d'un ou deux forfaits, et… ils piratent le reste.

Signe des temps, la technologie BitTorrent, qui permet de télécharger facilement des contenus légaux comme illégaux, est en progression. Elle représente rien moins que 22% du trafic internet montant dans le monde. Depuis 2011, la part de BitTorrent avait fortement reculé, justement grâce à Netflix qui était alors l'unique (ou presque) service de vidéo à la demande sur abonnement. 

Les services de streaming illégaux ont eux aussi la cote : de plus en plus perfectionnés et agréables à utiliser, ils ont de plus l'avantage de proposer les œuvres les plus récentes… avant même Netflix et les autres. Autre exemple qui explique l'essor du piratage : en France, il faut s'abonner à de nombreux services pour suivre les compétitions sportives, le football notamment. D'où l'attrait des sites illégaux parmi les fans du ballon rond…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook