Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le vin s’exporte toujours plus





Le 11 Avril 2017, par

Le vin s’exporte, de plus en plus. L’Organisation internationale de la Vigne et du Vin (OIV) a souligné une croissance régulière des exportations en volume qui permet au marché international du vin de progresser chaque année.


En 2002, il se consommait 25% de vin exporté. Ce chiffre est passé à 43%, en raison, notamment, de l’augmentation des pays viticoles. On compte en effet plus de cent pays producteurs cette année, contre 35 dans les années 80. Le nombre d’appellations contrôlées a dépassé les 3 000, on dénombre aussi des centaines de vins de cépages, d’assemblages ou de marques. Le marché du vin accueille de plus de nouveaux vignobles inattendus,  en provenance d’Asie par exemple.

Les grands pays producteurs n’ont en revanche pas changé. L’Espagne, la Chine, la France, l’Italie et la Turquie se partagent la moitié des surfaces de vignoble, qui n’ont guère évolué : 7,5 millions d’hectares, bon an mal an. Les modes consommation (plus festifs mais aussi plus occasionnels) sont également venus augmenter la consommation de vins.

La demande est telle que certains pays rencontrent des difficultés à suivre. C’est le cas de la France dont la production a marqué le pas l’an dernier suite à des difficultés météo. Voilà pour les volumes, mais qu’en est-il en valeur ? Le bilan est lui aussi positif, puisque le secteur est passé de 12 milliards d’euros 2000 à 29 milliards l’an dernier. Cela représente 400 Airbus, selon Jean-Marie Aurand, le directeur général de l'OIV. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook