Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Bermudes et Jersey ne sont plus des paradis fiscaux





Le 20 Janvier 2014, par

Le ministère de l’Economie et des Finances a, comme tous les ans, actualisé sa liste des paradis fiscaux. Et en cette année 2014 cette liste se réduit de deux noms ? Une décision qui n’est toutefois pas appréciée par la totalité de la gauche, notamment à l’Assemblée Nationale. Mais le gouvernement estime sa décision fondée.


cc/flickr/pntphoto
cc/flickr/pntphoto
Les Paradis fiscaux sont ces territoires étrangers qui ne collaborent pas avec les autorités des pays de l’OCDE dans le cadre des enquêtes pour fraude. Ils ne communiquent pas les informations personnelles des clients de leur banque ou les montants de leurs comptes ce qui permet aux fraudeurs d’agir en toute impunité.

Depuis la publication dans le Journal Officiel de la nouvelle liste des paradis fiscaux, la France qualifie ainsi deux territoires de moins. Les iles Bermudes et les dépendances britanniques de Jersey ne font plus partie des paradis fiscaux depuis le 1er janvier 2014.

Cette décision, Bercy la justifie par « un examen très objectif » qui a été mené par le ministère de l’Economie. Pierre Moscovici explique ainsi que « L'administration demande à un certain nombre de territoires, qui sont jugés non coopératifs, un certain nombre de progrès. Nous avons mené ces discussions, avec Jersey et avec d'autres îles. Certaines n'ont pas satisfait aux critères mais ces deux territoires l'ont fait ».

Mais pour Elisabeth Guigou et Christian Eckert, respectivement Présidente de la Commission des Affaires étrangères et rapporteur général à l’Assemblée Nationale, cette décision n’est pas justifié. « Ni Jersey, ni les Bermudes n’ont obtenu une notation d’ensemble justifiant ce retrait » ont-ils fait savoir dans un communiqué commun.

La France compte donc aujourd’hui huit « Paradis Fiscaux » : Les Iles Marshall, Niue, le Guatemala, Nauru, les Iles Vierges Britanniques, le Botswana, Montserrat, et Brunei.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook