Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les États-Unis inquiets de la situation économique en Europe





Le 13 Novembre 2014, par

À Washington, on craint un enlisement de l'économie européenne, et on le fait savoir. Jacob Lew, le secrétaire américain au Trésor, appelle les dirigeants du vieux continent à prendre des « actions déterminantes » afin de sortir du marasme.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Pour Jacob Lew (et au-delà, l'administration Obama), « le monde ne peut pas se permettre une décennie perdue en Europe ». Le risque que la région s'enfonce dans un déclin plus profond existe, et le statu quo qui prévaut actuellement n'est bon pour personne et surtout, il n'a pas permis de relancer la croissance de manière durable.

Et il faudra que tout le monde se décide à relancer la machine, la Banque centrale européenne ne pouvant à elle seule accomplir de miracles. Les actions de la BCE « ont montré qu'ils ne suffisaient pas à assurer le retour à une croissance saine », a déclaré Lew lors d'un discours préparatoire au G20 qui aura lieu à Melbourne, en Australie.

L'Allemagne, première visée dans cette diatribe pro-croissance de Washington, annonce qu'elle devrait échapper à un recul de son PIB au troisième trimestre, après avoir trébuché au second. La locomotive économique pourrait se relancer, entraînant avec elle le reste du continent… du moins, c'est ce qu'on doit espérer du côté américain.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook