Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français dépensent en moyenne 3 000 euros par an pour leur santé





Le 11 Septembre 2018, par

Si les Français dépensent près de 3 000 euros par an en dépenses de santé, dans les faits ils n'en paient qu'une toute petite part grâce à la Sécurité sociale, les mutuelles et les assurances.


Les Français sont parmi les plus dépensiers en matière de frais de santé, selon l'OCDE. L'Hexagone se positionne sur la troisième marche du podium, derrière les États-Unis et la Suisse. Ces dépenses en soins et en biens médicaux s'élèvent à 2 977 euros par habitant, selon un rapport de la Drees, le service statistiques du ministère de la santé. Cela représentait 199,3 milliards d'euros en 2017, soit l'équivalent de 8,7% du PIB de la France. Les plus gros postes de dépenses sont les soins hospitaliers, qui « pèsent » 92,8 milliards d'euros, suivis par les soins de ville avec 53,4 milliards.

Les médicaments délivrés en ville représentent 15,5 milliards d'euros, tandis que les transports sanitaires, l'optique et d'autres prestations s'établissent à 5 milliards. La Drees relève que les dépenses en soins ont augmenté l'an dernier de 1,3%, ce qui est considéré comme un chiffre « historiquement bas ». En 2016 par exemple, ces mêmes dépenses avaient augmenté de 2%. La raison qui explique la hausse tient dans le ralentissement dans les soins hospitaliers, révèle le service statistiques.

Mais les Français ne paient pas véritablement de la poche ces presque 3 000 euros. 77,8% de cette somme est prise en charge par la Sécurité sociale ; pour 13,2%, ce sont les mutuelles, les assurances, les institutions de prévoyance qui mettent l'argent sur la table. En bout de course, le patient n'a à payer que 7,5% de ses dépenses de santé, ce qui place la France tout en fond de classement de l'OCDE pour les dépenses de santé à la charge des ménages.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : santé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook