Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les JO de Tokyo seront les jeux d'été les plus chers de l'histoire





Le 23 Décembre 2020, par François Lapierre

Ce n'est malheureusement pas une surprise. Les Jeux olympiques de Tokyo 2020, qui devraient finalement se tenir durant l'été 2021, coûteront beaucoup plus cher que prévu.


Explosion du budget des JO de Tokyo

Le budget du comité d'organisation des JO de Tokyo a explosé sous la pression de la crise sanitaire : 1.644 milliards de yens, soit 13 milliards d'euros. Une somme supérieure de 294 milliards de yens (2,3 milliards d'euros) par rapport aux prévisions d'il y a un an. Le budget désormais envisagé pour les Jeux olympiques de Tokyo sera le plus élevé de l'histoire des JO d'été, devant celui des Jeux de Londres en 2021 (12,2 milliards d'euros). Le record est toujours détenu par les Jeux d'hiver de Sotchi en 2014 (17,9 milliards d'euros !). C'est aussi un record dont se serait bien passé les organisateurs de Tokyo 2020 qui ont déjà dû se résoudre à repousser l'événement d'un an.

L'organisation des JO de Tokyo ainsi que le gouvernement japonais espèrent toujours pouvoir relancer le désir de la population pour ces jeux plombés par la crise sanitaire. Mais la crainte est surtout que l'arrivée d'athlètes du monde entier (et, si c'est possible de manière sanitaire, des spectateurs étrangers) ne ravive l'épidémie et les cas de contamination. Les mesures prises pour éviter une explosion de la COVID-19 au Japon sont parmi les postes de dépense les plus élevés.

Report d'un an des JO 2020

Pour réduire la facture finale, les organisateurs ont redoublé de mesures d'économie : certaines cérémonies n'auront pas lieu, tout comme des festivités (feux d'artifice), le budget merchandising a été revu à la baisse, les billets gratuits et le nombre d'invités officiels seront moins nombreux. Malgré tout, cela ne suffira pas pour obtenir un budget moins faramineux, car le gros point noir, c'est le report d'un an.

Il a en effet fallu revoir la logistique, immense, qu'implique un tel événement, entre les réservations et la gestion des transports. Il a aussi fallu renégocier les contrats avec les sponsors et rembourser des centaines de milliers billets déjà achetés (810.000, soit un cinquième des places déjà vendues !). Toutes ces dépenses de logistique ont été budgétées à hauteur de 731 milliards de yens (presque 6 milliards d'euros), soit 19 % de plus qu'il y a un an.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook