Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les aéroports parisiens loin d'une activité normale





Le 18 Août 2021, par Olivier Sancerre

Le groupe ADP est encore loin d'avoir retrouvé son niveau d'activité d'avant la crise sanitaire. Mais l'exploitant des deux principaux aéroports parisiens enregistre tout de même du mieux en juillet.


Orly et Roissy toujours un cran en dessous

Le secteur du trafic aérien est un de ceux qui a été le plus touché par la crise sanitaire, et les aéroports en ont aussi payé le prix. Malgré les départs en vacances et la mise en place du passeport sanitaire européen, l'activité au sein des principaux aéroports parisiens est loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant le déclenchement de la pandémie. Le groupe ADP veut toutefois faire contre mauvaise fortune bon cœur en soulignant le résultat enregistré au mois de juillet.

Les aéroports d'Orly et de Roissy ont ainsi affiché 5,1 millions de passagers le mois dernier, ce qui représente une augmentation substantielle de 2,6 millions de passagers par rapport à juillet 2020. « C'est le plus fort trafic mensuel depuis le mois de mars 2020 », souligne l'entreprise, dont l'État demeure l'actionnaire majoritaire. Malgré tout, ce trafic ne représente que moins de la moitié (48%) de l'activité de juillet 2019. Toutefois, ce trafic est significativement plus élevé qu'en juin, où les deux aéroports avaient enregistré une activité à hauteur de 28,8% seulement.

Roissy en retrait

Autant dire que les aéroports parisiens sont encore loin d'être sortis de l'ornière. Tout particulièrement Roissy, qui dessert les destinations internationales (Amérique du Nord, Asie) : son trafic a été de 3,1 millions de passagers en juillet, soit 41,1% seulement de ce qu'il avait été en juillet 2019. Pour Roissy, c'est bien meilleur avec 2 millions de passagers et 64,6% du trafic : l'aéroport est spécialisé dans les lignes domestiques et l'outre-mer.

Le groupe ADP peut compter sur son activité internationale pour tenir le choc, même si là aussi l'activité demeure toujours un cran en-dessous de ce qu'elle était avant la crise sanitaire. La société, qui exploite une vingtaine d'aéroports dans le monde, affiche un trafic global de 33,2% seulement depuis le début de l'année par rapport à 2020, avec 66,6 millions de passagers. Néanmoins, c'est une baisse de 8,6% par rapport à 2020.



Tags : ADP

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook