Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les catastrophes naturelles coûtent cher, mais elles provoquent moins de décès





Le 12 Juillet 2016, par

Les sociétés d'assurance ont connu un premier semestre coûteux : les dégâts matériels provoqués par les catastrophes naturelles ont coûté très cher durant les six premiers mois de l'année.


Le réassureur Munich Re, dont les estimations font autorité dans le secteur, estime que la facture des dégâts matériels pendant le premier semestre s'élève à 70 milliards de dollars, un montant bien plus élevés que l'an dernier à la même époque. De janvier à fin juin 2015, ces dégâts avaient alors engendré des pertes de 59 milliards de dollars.

Munich Re explique toutefois que le montant du premier semestre reste inférieur à la moyenne des dix dernières années, qui se monte à 92 milliards de dollars. Les dégradations matérielles seront d'autant plus réduites que les normes se renforceront, contre les crues subites comme pour les tremblements de terre dans les zones dangereuses, estime-t-on chez le réassureur.

La bonne nouvelle dans ce bilan semestriel, c'est que les pertes humaines dues aux catastrophes naturelles sont bien moins élevées qu'à l'accoutumé. 3 800 décès ont été recensés durant la période, ce qui est toujours trop bien sûr, mais moins qu'en 2015 (21 000 morts pendant le premier semestre) ou que durant la moyenne des dix dernières années (47 000) et des trente dernières années (28 000). L'Équateur et l'Inde, avec des catastrophes dues respectivement à un tremblement de terre et à la sécheresse, ont été particulièrement touchés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : assurance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook