Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les chantiers navals de Saint-Nazaire appartiennent officiellement à Fincantieri





Le 3 Février 2018, par Olivier Sancerre

C'est fait : les chantiers navals de Saint-Nazaire ont officiellement un nouveau propriétaire, le groupe industriel Fincantieri. Épilogue d'une bataille qui a mis à rude épreuve les relations entre Paris et Rome.


C'est ce vendredi 2 février que l'accord a été signé. La moitié du capital de STX France, l'opérateur des chantiers navals de Saint-Nazaire, sont désormais la propriété de Fincantieri, qui détiendra 51% des droits de vote en vertu d'un prêt de la part de l'APE, l'Agence des participation de l'État français. La veille, Bruno Le Maire le ministre de l'Économie avait déclaré : « Il a fallu surmonter quelques difficultés pour parvenir à cet accord entre STX et Fincantieri et je suis heureux de vous annoncer aujourd'hui à Rome que l'accord définitif sera signé dans les prochains jours ».

L'affaire n'était pas dans le cas pour le groupe italien. Peu de temps après l'élection d'Emmanuel Macron, le nouveau chef de l'État a décidé de bouleverser l'équilibre trouvé par l'équipe précédente ; il souhaitait alors remettre à plat un accord qu'il jugeait trop favorable à la partie italienne. Finalement, un nouvel accord a débouché en septembre dernier entre les deux gouvernements, par lequel l'État français conserve une minorité de blocage. Le meccano capitalistique est complexe : Fincantiera détient 50% du capital de STX, le 1% manquant pour avoir la majorité des droits de vote est détenu par l'APE qui prête donc ce pourcent au groupe italien.

L'État détient lui 34,34% du capital des chantiers navals, Naval Group 10%, les employés de STX France ont une participation de 2,4% et les entreprises locales 3,26%. Quatre des huit membres du conseil d'administration sont nommés par Fincantieri, notamment le président et l'administrateur délégué. L'État en nomme deux. L'opération coûte près de 60 millions d'euros au nouveau propriétaire, sous surveillance comme on l'a compris.



Tags : STX France


1.Posté par ponce le 04/02/2018 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sa va partir en chine les italiens font leur bateau en chine on vend tous en france et apres on demande au ouvrier de trouver du boulot

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook