Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les chariots de supermarchés Caddie en cessation de paiement





Le 5 Janvier 2022, par Olivier Sancerre

L'entreprise Caddie, dont le nom est devenu synonyme des chariots de supermarché, est en cessation de paiement. Le constructeur a toutes les peines du monde à se relever de la crise sanitaire.


Nouveau redressement judiciaire pour Caddie

L'entreprise Les Ateliers réunis Caddie, basée en Alsace, s'est déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de Saverne, dans le Bas-Rhin. Le constructeur des fameux chariots de supermarché n'avait plus le choix : sa trésorerie est à sec, après une série de difficultés liées à la crise sanitaire. Le groupe attend désormais de connaître les conditions de sa mise en redressement judiciaire.

Fondé en 1928, Caddie a accompagné avec succès l'explosion de la grande distribution et de la société de consommation. Son produit phare est devenu un nom courant dont l'entreprise défend vigoureusement l'image de marque. Mais dans l'histoire récente, le constructeur a connu de nombreux problèmes, l'obligeant ainsi à subir deux redressements judiciaires en 2012 puis en 2014.

La crise sanitaire assèche la trésorerie

En 2018, le groupe polonais Damix entrait au capital de Caddie en s'arrogeant 70% des actions. Le nouveau propriétaire s'est séparé de 50 salariés, réduisant les effectifs à 140 personnes. Caddie est donc de retour devant la justice, suite à une conjonction de difficultés après le déclenchement de la pandémie. La majeure partie du chiffre d'affaires provient des clients à l'étranger, or, ces derniers se sont faits plus rares durant la crise sanitaire. 

À cela s'ajoute les problèmes d'approvisionnement que subit l'ensemble de l'industrie, tout comme la hausse des coûts des matières premières. Caddie est bien sûr fortement tributaire des prix de l'acier. Enfin, un cluster est apparu au sein de l'usine de Dettwiller, où Damix avait regroupé l'ensemble de la production. Plusieurs journées ont été perdues, ce qui a provoqué un assèchement de la trésorerie.



Tags : caddie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook