Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les conditions du bonus électrique revues pour favoriser l'industrie européenne





Le 17 Mai 2023, par La rédaction

La France redéfinit les conditions du bonus électrique pour l'achat de véhicules propres. L'objectif apparent est de privilégier les véhicules fabriqués en Europe et d'exclure les véhicules asiatiques, perçus comme moins respectueux de l'environnement.


Favoriser l'industrie européenne grâce au bonus électrique

Le bonus électrique, une aide financière accordée à l'achat de véhicules électriques, est actuellement en cours de révision. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, a annoncé que les véhicules à faible performance environnementale seraient désormais exclus de ce bonus. Cette mesure vise à réorienter le bonus électrique vers les véhicules fabriqués en Europe, qui génèrent environ 45% de CO2 en moins que ceux produits en Asie, selon une étude citée par le gouvernement.

Le bonus électrique sera attribué sur la base de trois critères : les émissions de CO2 lors de la fabrication de la batterie et des matériaux utilisés, les émissions de CO2 du mix électrique du pays de production, ainsi que la recyclabilité des composants de la voiture et l'utilisation de matériaux recyclés. Le gouvernement prévoit de mettre en place ce nouveau dispositif de bonus électrique au 1er janvier 2024, au plus tard.

Les consommateurs et la concurrence face à cette prime remaniée

Malgré le réajustement du bonus électrique en faveur des véhicules européens, les constructeurs du continent sont confrontés à plusieurs défis. Parmi eux, l'absence actuelle de production de batteries pour voitures électriques en France et le fait que certains pays européens, comme la Pologne et la Serbie, aient un mix électrique plus polluant que la Chine. C'est pourquoi les constructeurs proposent une approche basée sur la moyenne des émissions du mix énergétique européen. Le gouvernement, de son côté, assure que toutes les voitures produites en Europe devraient être éligibles au bonus électrique.

La redéfinition des conditions d'attribution du bonus électrique soulève des questions quant à son impact sur la concurrence et les consommateurs. Actuellement, la Dacia Spring, produite en Chine, est la voiture électrique la moins chère du marché. Le nouveau cadre pourrait donc potentiellement augmenter le coût des véhicules électriques pour les consommateurs, en soustrayant certains modèles très abordables du bonus…




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook