Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les entreprises peinent à recruter des personnes handicapées





Le 21 Novembre 2013, par

Certes les entreprises ont fait des progrès dans le domaine de l'embauche de personnes handicapées. Mais un changement de mentalité ne résout pas tous les problèmes. La preuve, aujourd'hui, certains patrons plein de bonne volonté peinent à trouver des candidats à l'embauche dans ce secteur.


Les entreprises peinent à recruter des personnes handicapées
La semaine pour l'emploi des personnes handicapées s'est ouverte lundi dernier. Et déjà le constat est clair. Ces personnes doivent bénéficier d'une formation complète, véritable enjeu de l'embauche handicapée en France. Comme quoi, les entreprises ont beau faire des efforts en la matière, la difficulté majeure aujourd'hui reste à trouver des candidats qualifiés, malgré leur handicap.

Un problème qui est ressorti principalement de la rencontre entre Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées, et une dizaine de grandes entreprises, qui, à l'instar de BNP Paribas, ont déclaré manquer de candidats potentiels à niveau bac +2. Les entreprises sont équivoques. Avant le problème était de lever des réticences à l'embauche de personnes handicapées. Aujourd'hui il faut trouver des candidats.

Et les chiffres de l'Agefiph, l'association qui gère le fonds de soutien à l'emploi des handicapés résument à eux seuls le problème de l'embauche de personnes handicapées : deux tiers des candidats handicapés ont un niveau inférieur ou égal au bac alors que 83 % des offres d'embauche s'adressent à des bac+3, voire plus… Et on fait le même diagnostic chez Pôle Emploi.

Le gouvernement doit donc agir en faveur de la formation, notamment au niveau des études supérieures, dans les universités ou les grandes écoles. A ce sujet, Marie-Arlette Carlotti souhaite mettre en place une charte d'engagement, qui devrait être signée dans le futur par les structures en formation et d'enseignement.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook