Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les futures voitures Renault ne dépasseront pas les 180 km/h





Le 26 Avril 2021, par La rédaction

Les futures voitures de Renault seront bridées : elles ne pourront pas dépasser les 180 km/h, a annoncé Luca de Meo à l'occasion de la présentation de la feuille de route sociale et environnementale aux actionnaires du constructeur automobile.


Point d'interrogation pour Alpine

Cela peut sembler paradoxal pour un constructeur automobile, mais la volonté de limiter la vitesse sur ses véhicules est le fruit d'une réflexion engagée au plus haut niveau par la direction de Renault. Son directeur général, Luca de Meo, a expliqué que la vitesse était en cause dans plus d'un tiers des accidents mortels. C'est pourquoi le groupe a décidé de brider la vitesse : elle sera plafonnée « selon les véhicules » et ne dépassera pas les 180 km/h. Et ce, quel que soit le modèle de Renault ou de Dacia.

Le dirigeant n'a pas indiqué ce qu'il en sera sur les futures voitures d'Alpine, la marque sportive du groupe. Quant à la Mégane électrique qui doit être lancée l'année prochaine, elle intégrera un régulateur de vitesse qui, par défaut, plafonnera la vitesse maximale à 160 km/h. « Nos véhicules seront équipés d'un régulateur automatique réglé par défaut qui s'ajustera à la vitesse autorisée, selon les panneaux et les données de géolocalisation », a ajouté Luca de Meo.

Score de sécurité et Safety Coach

Le « Safety Coach » intégré progressivement dans les véhicules Renault sera aussi en mesure de mettre automatiquement la voiture en sécurité si elle repère que les mains ne sont plus sur le volant, grâce à des capteurs. Le constructeur prévoit également un mécanisme d'accès pompier à la batterie des voitures, ce qui leur permettra de noyer le composant en cas d'incendie.

Renault va aussi mettre au point un score de sécurité basé sur l'analyse des habitudes de conduite de l'automobiliste. Des assureurs auront accès à ce score et pourront, le cas échéant, proposer des tarifs plus ou moins élevés en fonction des résultats. Le score de sécurité est présenté comme une manière de favoriser une conduite plus sûre, a ajouté Luca de Meo.



Tags : Renault


1.Posté par Esuan le 27/04/2021 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Erreur stratégique les acheteurs de voitures neuves veulent pouvoir frimer même si ils ne roulent pas vite. (Mais si ils voulaient...). Qui va acheter un haut de gamme Renault qui roule comme une Dacia.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook