Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les jeunes sont pessimistes sur la situation de l'emploi en France





Le 21 Octobre 2013, par

Malgré les différentes mesures et annonces du gouvernement, la situation de l'emploi en France, du point de vue des jeunes, n'est pas plus rose qu'avant. Bien au contraire, ils sont de plus en plus nombreux à se dire pessimistes concernant la situation de l'emploi en France et de plus en plus nombreux à se dire inquiets pour leur futur.


cc/flickr/grisha7
cc/flickr/grisha7

La fédération des entreprises de l'intérim, Prism'emploi, a commandé à l'institut de sondages OpinionWay un sondage sur la vision des jeunes concernant l'emploi en France. Les chiffres ont été dévoilés lundi 21 octobre 2013 : 85% des jeunes se disent pessimistes pour l'avenir de l'emploi en France. Un nombre en hausse de 3% par rapport au dernier sondage de mars 2013.


Même si les moins de 26 ans sont peu confiant concernant la situation globale de l'emploi, ils restent assez confiants sur leur propre futur. Les jeunes n'ayant pas encore effectué de recherche d'emploi sont 64% à être confiants de l'offre d'emploi dans leur domaine.


Mais cette confiance tombe à 40% chez les jeunes ayant déjà entamé des recherches ou ayant déjà eu un emploi, montrant encore une fois que la réalité du marché n'est pas encore connue des étudiants. Les moins optimistes sont ceux en recherche d'emploi (34% restent confiants).
 

L'intérim est alors vu, par les jeunes français, comme une option viable, notamment au niveau de l'acquisition d'une expérience professionnelle à faire valoir sur son Curriculum Vitae. Ils sont 90% à estimer que l'intérim permet de développer leurs chances de trouver un travail en CDD long ou en CDI dans le futur.


Néanmoins, l'intérim reste aussi touché par la crise et ne représente aujourd’hui plus que 3% de l'emploi salarié en France. Un chiffre en baisse à cause des baisses des effectifs de 11% en juin 2013 et de 6% en août de cette année.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook