Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les jours fériés ont-ils un coût pour l’économie ?





Le 4 Mai 2015, par

Les jours fériés se multiplient en mai, et cette année cela ressemble vraiment à un casse-tête pour les chefs d’entreprises qui doivent composer avec des semaines de quatre jour à répétition.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Vendredi 1er mai, vendredi 8 mai, jeudi 14 mai, lundi 25 mai… Ce mois, les jours fériés se ramassent à la pelle et avec eux, les promesses de week-end prolongés et de ponts en tout genre. En s’arrangeant, il est même possible de ne travailler qu’une semaine complète durant le mois ! Les salariés y trouvent leur compte évidemment, mais ce n’est pas le cas des chefs d’entreprise.

Le Medef a ainsi tenté de faire passer son message : il y a trop de jours fériés en France (11 en tout sur l’année). En supprimer deux équivaudrait à un point de croissance supplémentaire, soit 100 000 emplois créés ou sauvegardés. Un calcul simple, sans doute un peu trop car l’organisation patronale joue une partition quelque peu faussée.

L’Insee (que l’on ne peut soupçonner de parti-pris) estime que le coût d’un vendredi ou d’un lundi est moindre à n’importe quel autre jour de la semaine ouvré. De plus, la présence d’un jour ouvré supplémentaire en 2015 par rapport à 2014 va représenter 0,06 point de PIB en plus, rattrapant ainsi un peu du retard provoqué par ces jours fériés.

Enfin, c’est oublier aussi les effets bénéfiques sur le secteur du tourisme… et sur la productivité : les salariés ont tendance à en faire plus durant les semaines de quatre jours afin de rattraper le retard dû à un jour férié.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : jour férié

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook