Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les jours fériés ont-ils un coût pour l’économie ?





Le 4 Mai 2015, par

Les jours fériés se multiplient en mai, et cette année cela ressemble vraiment à un casse-tête pour les chefs d’entreprises qui doivent composer avec des semaines de quatre jour à répétition.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Vendredi 1er mai, vendredi 8 mai, jeudi 14 mai, lundi 25 mai… Ce mois, les jours fériés se ramassent à la pelle et avec eux, les promesses de week-end prolongés et de ponts en tout genre. En s’arrangeant, il est même possible de ne travailler qu’une semaine complète durant le mois ! Les salariés y trouvent leur compte évidemment, mais ce n’est pas le cas des chefs d’entreprise.

Le Medef a ainsi tenté de faire passer son message : il y a trop de jours fériés en France (11 en tout sur l’année). En supprimer deux équivaudrait à un point de croissance supplémentaire, soit 100 000 emplois créés ou sauvegardés. Un calcul simple, sans doute un peu trop car l’organisation patronale joue une partition quelque peu faussée.

L’Insee (que l’on ne peut soupçonner de parti-pris) estime que le coût d’un vendredi ou d’un lundi est moindre à n’importe quel autre jour de la semaine ouvré. De plus, la présence d’un jour ouvré supplémentaire en 2015 par rapport à 2014 va représenter 0,06 point de PIB en plus, rattrapant ainsi un peu du retard provoqué par ces jours fériés.

Enfin, c’est oublier aussi les effets bénéfiques sur le secteur du tourisme… et sur la productivité : les salariés ont tendance à en faire plus durant les semaines de quatre jours afin de rattraper le retard dû à un jour férié.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : jour férié

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook