Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les patrons allemands veulent une durée hebdomadaire du travail





Le 30 Juillet 2015, par

En Allemagne, un salarié ne peut travailler plus de huit heures par jour, à moins que son employeur ne lui accorde des heures de récupération pour compenser. De ce côté-ci du Rhin, il est permis de travailler 10 heures par jour sans compensation.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Une fois n’est pas coutume, cette situation est enviée par le patronat allemand. La fédération des employeurs, le BDA, voudrait obtenir du gouvernement le remplacement de la limite des huit heures de travail au quotidien par un temps de travail maximum étalé sur la semaine. Le spectre des 35 heures n’est pas loin ! Le modèle français, si vilipendé par l’opposition (mais qui n’a rien fait pour l’abolir lorsqu’elle était au pouvoir), plébiscité par l’équivalent allemand du Medef… On aura tout vu !

Cette souplesse que cherche le BDA permettrait aux salariés de mieux concilier vie professionnelle et vie privée, tout en permettant aux entreprises de faire face aux défis du numérique. Les sociétés allemandes ont déjà la possibilité d’aller au-delà des huit heures au quotidien pour aller jusqu’à dix heures — mais il faut alors compenser par un système de récupération.

Cette demande, qui rentre dans le cadre d’un début autour des outils numériques au travail qui a lieu actuellement en Allemagne, pourrait cependant faire chou blanc. Le ministre du Travail, Andrea Nahles, n’a pas l’intention de toucher à la limitation journalière du temps de travail. Mais l’idée fait son chemin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : allemagne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook