Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les patrons de PME et d'ETI n'ont pas le moral





Le 15 Juin 2016, par

Le fond social est frais. Les patrons de TPE et d'ETI (entreprises de taille intermédiaire) ont le moral dans les chaussettes en juin, d'après le baromètre de l'Observatoire OpinionWay pour la Banque Palantine et Challenges.


Les perspectives sur l'économie française à six mois de ces dirigeants ont perdu 8 points en juin par rapport au mois précédent. L'indicateur est désormais à 31%. La chute entre ces deux mois est sans précédent depuis le mois de juin 2013. Dans son communiqué, la Banque Palatine explique que ce recul important est le fait du contexte social très dégradée que connait le pays depuis quelques semaines.

Pourtant, la situation économique n'est pas à proprement parler catastrophique, loin de là. La croissance est au rendez-vous, le chômage baisse comme l'indiquent les chiffres de ces derniers mois… mais voilà, les grèves, les manifestations, les blocages contre la loi Travail pèsent sur le moral des chefs d'entreprises.

En revanche, la confiance dans l'économie mondiale est bien meilleure. Elle se situe maintenant à 54% pour le mois de juin, soit 3 points de plus qu'en mai. On revient de loin, puisqu'en mars cet indice pointait à 42% en mars… Les chefs d'entreprises sont prêts à investir et les perspectives sont bien orientées pour les embauches.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : moral

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook