Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les produits de beauté en baisse, les produits d'hygiène en hausse





Le 5 Octobre 2020, par Olivier Sancerre

Bilan contrasté pour le secteur des produits de beauté et de l'hygiène en France. Durant le premier semestre, le marché des cosmétiques a plongé de 10%, mais les entreprises françaises du secteur devraient s'en sortir mieux que d'autres.


La demande en fort recul pour les produits de beauté

Le chiffre d'affaires du secteur français des cosmétiques a reculé de 10% durant le premier semestre, d'après une étude du cabinet Astérès pour le compte de la Febea, la fédération des entreprises de beauté. Avec les mesures de confinement qui ont forcé bon nombre de personnes à travailler à domicile, le besoin en produits de beauté a fortement baissé pendant la période (-25%). En revanche, les produits d'hygiène ont eux connu une forte progression : leurs ventes ont tout simplement été multipliées par deux. 

Néanmoins, si le secteur des produits cosmétiques  a souffert, le bilan semestriel est un peu moins pire qu'ailleurs. Si les exportations ont reculé de 14%, la moyenne nationale s'établit à 18%. Sur l'année, les exportations pourraient baisser de 9%, à comparer avec l'estimation de -17% pour l'ensemble des exportations françaises. Plusieurs marchés sont en plus grande difficulté qu'ailleurs : c'est le cas des États-Unis avec des ventes en chute de 10%. En revanche, la Chine montre son appétit pour les produits de beauté français avec une croissance de 3%.

Les TPE en difficulté

Les grandes entreprises du secteur demeurent solides, mais ce n'est pas le cas des TPE et PME qui représentent 85% du secteur : les très petites entreprises en particulier ont subi une chute spectaculaire de leurs chiffres d'affaires au premier semestre (-54%), alors que les grandes entreprises ont essuyé une baisse de 35%. Pour aider l'ensemble du secteur, la Febea demande un crédit d'impôt.

L'étude indique que le chiffre d'affaires  du marché des produits cosmétiques des entreprises françaises devrait baisser de 5% seulement en 2020 : -17% pour les produits de beauté, mais +30% pour les produits d'hygiène. Beaucoup de sociétés aimeraient terminer l'année avec un tel résultat ! Selon Astérès, le retour à la normale pour le marché est prévu pour 2022 en France, mais en 2023 seulement dans les pays les plus touchés par l'épidémie, comme aux États-Unis, en Inde et au Brésil.



Tags : cosmétiques

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook