Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les régions passeront de 22 à 14





Le 3 Juin 2014, par

14 régions au lieu de 22 : c'est le pari plutôt hardi de François Hollande et de l'exécutif, qui ambitionne de fusionner et redécouper la carte des régions en France.


Les régions passeront de 22 à 14
C'est dans une tribune reprise par la plupart des quotidiens régionaux que le président de la République a fait part de son ambition pour les régions. Faire passer leur nombre de 22 à 14 oblige nécessairement à quelques fusions et réaménagements; la plus importante concerne la future région Centre, issue du mariage forcé entre le Centre donc, mais aussi Poitou-Charentes et Limousin. Auvergne et Rhône-Alpes sont également appelés à fusionner, tout comme les Haute et Basse Normandie, Picardie et Champagne-Ardennes, Bourgogne et Franche-Comté ou encore l'Alsace à la Lorraine.
 
Les régions « se sont imposées comme des acteurs majeurs de l’aménagement du territoire », écrit François Hollande. « Mais elles sont à l’étroit dans des espaces qui sont hérités de découpages administratifs remontant au milieu des années soixante ». Peu adaptées au monde d'aujourd'hui où les citoyens sont mobiles, avec des ressources « ne correspondent plus à leurs compétences », l'exécutif souhaite donc créer des régions à l'image des Länders allemands, « de taille européenne et capables de bâtir des stratégies territoriales ».
 
Autre disparition programmée d'ici 2020 : les conseils généraux. Il faudra là une révision de la Constitution, nécessitant une majorité des deux tiers des deux chambres. Difficile à obtenir au vu de la popularité très relative de l'exécutif au sein du Sénat et de l'Assemblée…
 
Un projet très ambitieux donc, presque audacieux, que le gouvernement devra mener tambour battant : le tout devra être ficelé dans les trois à quatre mois, la Loi électorale permettant les modifications des circonscriptions jusqu'à un an avant les échéances d'élections — or, les élections cantonales devraient être repoussées à l'automne 2015. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook