Les rémunérations des grands patrons américains en hausse de 12%




Le 17 Mai 2022, par François Lapierre

Les patrons américains ne connaissent pas la crise. Une étude du Wall Street Journal indique qu'en moyenne, leur rémunération annuelle s'est établie à près de 15 millions de dollars.


Des sommes records pour les grands patrons américains

Les rémunérations des grands patrons américains en hausse de 12%
C'est Peter M Kern, le patron d'Expedia, qui a bénéficié de la plus grosse rémunération au titre de l'exercice 2021. Celui qui a été mis en place, en 2020, pour sauver les sites de réservation de voyages du groupe menacés par la pandémie, a touché 296 millions de dollars ! En deuxième position, David Zaslav, de Warner Bros Discovery, a bénéficié d'une rémunération de 246 millions, puis c'est Tim Cook, le patron d'Apple, qui complète le podium avec 98 millions.

Ces sommes, qui paraissent folles sur le papier, se composent d'une part fixe et surtout, de compensations diverses sous formes d'actions et de stock-options que les bénéficiaires ne peuvent vendre qu'au bout de plusieurs années. C'est une manière de continuer à les motiver. Selon le Wall Street Journal, les deux tiers des patrons des 400 plus grandes entreprises américaines ont touché ces compensations.

Vers un reflux des rémunérations en 2022 ?

Si on les retire du « paquet », le salaire annuel moyen des chefs d'entreprises américaines tombe si on peut dire à 3,1 millions de dollars. La même étude indique que les 25 patrons des plus grandes entreprises américaines ont touché une rémunération de 35 millions. Et en moyenne, en prenant en compte le total des 400 entreprises, la rémunération annuelle s'établit à 14,7 millions, soit 12% de mieux qu'en 2020.

Si cela représente une hausse des rémunérations pour la sixième année d'affilée, les résultats pour 2022 devraient être plus contrastés. La grande partie des majorations de rémunération repose sur les cours de Bourse qui sont malmenés depuis janvier. Il est donc probable que les compensations soient moins importantes, à la fin de l'année…