Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les salariés Français rois de la pause déjeuner





Le 2 Février 2019, par Paul Malo

Les salariés français sont ceux qui prennent le plus de temps pour déjeuner devant l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.


Des repas partagés, et pas devant les réseaux sociaux

La pause déjeuner, c’est sacré ! En tout cas en France, selon un sondage mené en novembre 2018 par la plateforme de gestion de travail collaboratif Wrike. Une enquête sur « la politique sociale des entreprises » en France, en Allemagne, au Royaume-Uni aux États-Unis. Le constat le plus évident : quand il s’agit de prendre une vraie pause déjeuner, les Français sont les n°1.  39% des salariés français y consacrent plus de trente minutes, devant l'Allemagne (36%), au profil social proche de celui de la France en la matière.

En revanche, l’écart avec les pays anglo-saxons est évident : seuls 22 à 23% des salariés américains et britanniques prennent au moins une demi-heure pour déjeuner.
Qui plus est, ces salariés anglo-saxons préfèrent des repas sédentaires et en solitaire, à leur poste de travail (25%) ou face aux réseaux sociaux (15 à 20%). A l’inverse, en France, seuls 14% des salariés mangent à leur bureau. Mais ils sont 16% à partager leur déjeuner avec des collègues ou quelqu’un d’autre.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook