Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les subprimes tourmentent la Société générale





Le 14 Août 2014, par

Maintenant que la crise des subprimes est (presque) de l'histoire ancienne, il est temps pour les banques qui se sont fourvoyées dans ces produits toxiques d'enclencher les hostilités judiciaires.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La britannique Northern Rock s'est vu autoriser son procès américain contre la Société générale. La première aurait été trompée sur la qualité des subprimes (les prêts immobiliers à risque) vendus par la seconde en 2007, juste avant l'éclatement de cette bulle. Northern Rock estime que la SocGen savait pertinemment que ses emprunteurs n'étaient pas solvables.
 
Le juge de New York en charge du dossier a autorisé la tenue du procès, estimant que Northern Rock dispose d'éléments suffisants pour attaquer l'établissement bancaire français.
 
Le procès, qui devrait débuter en 2015 si aucun accord à l'amiable n'est trouvé d'ici là, porte sur un contentieux de 34 millions de dollars, une somme qui parait presque ridicule par rapport aux quelques 12 milliards de dollars que négocie actuellement Bank of America dans ce même dossier des subprimes. La Société générale a ainsi estimé que cette affaire n'avait qu'un « enjeu très limité ».
 
Au vu du montant, il apparait plus que probable qu'un arrangement soit trouvé entre les deux banques; c'est d'ailleurs ainsi que cela se passe généralement entre les banques et les investisseurs lésés.
 
Northern Rock a été nationalisé en 2008, puis vendu en 2011 à Virgin Money, la banque de l'excentrique milliardaire Richard Branson.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook