Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les voitures électriques du groupe Bolloré sur les routes de Los Angeles





Le 20 Décembre 2016, par

Les petites automobiles électriques de Vincent Bolloré traversent l’Atlantique. Lancé à Paris sous la marque Autolib, le service essaime un peu partout dans le monde. La nouvelle destination de ces véhicules est Los Angeles.


Los Angeles est la deuxième ville américaine où les Bluecar seront proposées en libre service. Indianapolis a défriché le terrain. Le groupe de Vincent Bolloré indique dans le communiqué que le lancement du service dans la ville californienne est prévu à la fin de l’année prochaine. Dans un premier temps, il s’agit d’installer 200 bornes de recharge et cent voitures électriques.

C’est la filiale Bluecalifornia qui va gérer et opérer ce service au sein d’un des quartiers en développement de la ville. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, déclare à ce propos que « tous les habitants (…) doivent pouvoir respirer un air plus sain » tout en ayant l’opportunité de « contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique ».

PSA est partenaire du groupe Bolloré dans cette aventure, même si l’accord n’est pas encore finalisé. Le constructeur automobile français veut revenir aux États-Unis et ce partenariat pour le déploiement de l’autopartage dans la deuxième métropole américaine est une opportunité à saisir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bolloré

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook