Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Libra : la cryptomonnaie de Facebook perd des alliés





Le 13 Octobre 2019, par François Lapierre

Libra, le projet de cryptommonaie de Facebook, a du plomb dans l'aile alors que la nouvelle monnaie doit se lancer au printemps 2020. Plusieurs partenaires ont quitté l'association de gestion de la devise.


Plusieurs défections de taille

Libra enregistre défections sur défections. Après le géant du paiement en ligne PayPal la semaine dernière, c'est au tour d'eBay, du service de paiement Stripe et des émetteurs de cartes bancaires Visa et Mastercard de claquer la porte de l'association Libra. Ce consortium compte en son sein une trentaine de membres qui mettront chacun dix millions de dollars afin de donner une assise financière au Libra. Mais la naissance de la cryptomonnaie sera difficile sans ces partenaires.

L'association Libra a pris acte du départ de ces poids lourds américains. Elle explique que sa composition peut « s'élargir et changer avec le temps », et que ses principes fondateurs de gouvernance et de technologie vont assurer la « résilience » du réseau de paiement que Facebook veut mettre en place. Le consortium reconnait qu'il faut de l'audace et « une certaine force morale » pour se lancer dans ce projet.

Une devise en dehors des circuits bancaires

Libra, qui devrait être lancé au printemps prochain, permettra de payer pour des biens et des services, et d'envoyer de l'argent à des proches en dehors du circuit bancaire traditionnel. Ce qui signifie sans aucune régulation des flux financiers, ce qui pose de sérieux problèmes aux banques centrales et aux gouvernements. La France et l'Allemagne ont ainsi fait savoir que Libra ne sera pas bienvenue.

Les partenaires de Facebook dans Libra craignent que leur participation n'attire trop les autorités, qui pourraient enquêter sur l'ensemble de leurs activités. Et pas uniquement cette cryptomonnaie. De plus, le réseau social a une réputation épouvantable en matière de confidentialité et de protection des données personnelles, ce qui jette un voile de suspicions sur ce que l'entreprise cherche à réaliser avec Libra.



Tags : Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook