Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Linky : des frais annuels de plus de 60 euros pour les réfractaires ?





Le 3 Décembre 2021, par François Lapierre

Les réfractaires au boîtier Linky pourraient être obligés de payer les relevés de compteur. La Commission de régulation de l'énergie voudrait faire facturer ce service 64 euros par an.


Faire payer les relevés des compteurs

Nouveau remous du côté de Linky. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié un rapport dans lequel figure la volonté de faire payer les relevés de leurs compteurs à ceux qui ont refusé l'installation du boîtier connecté chez eux. Le coût est estimé à 64 euros par an, soit 5,33 euros par mois, pour financer les courriers recommandés ou le déplacement d'un technicien. La CRE souligne que cette somme couvre « tout juste » les frais engendrés par Enedis, filiale d'EDF et opérateur de Linky.

La logique, explique le régulateur, n'est pas de convaincre par la contrainte financière ceux qui refusent le boîtier. L'objectif est surtout d'éviter de faire payer à la collectivité les coûts d'un refus et non d'une incapacité. Par ailleurs, la facturation n'interviendrait qu'à partir de 2025. Cela laisse une marge de manœuvre pour les foyers de se signaler auprès d'Enedis. La CRE ajoute que ceux qui enverront par exemple une photo de leur compteur ne seront facturés que 50 euros par an.

Une réussite malgré tout

Malgré les polémiques à répétition, le vaste chantier industriel du Linky est considéré comme une réussite. Ce sont 34 millions de boîtiers qui ont été installés entre 2015 et 2021, ce qui représente 90% du parc d'Enedis. Le rapport de la Commission salue également les économies réalisées grâce au Linky, qui évite les cas de fraude et d'erreurs de facturation, sans oublier qu'il facilite les interventions à distance : un milliard d'euros entre 2021 et 2024.

Les économies seront de l'ordre de 350 millions d'euros chaque année, ce qui est en ligne avec les objectifs du projet. Néanmoins, le Linky a toujours une mauvaise réputation : un certain nombre de consommateurs pointent du doigt des factures plus élevées, et il y a la question controversée de l'électro-sensibilité. Malgré tout, le déploiement du boîtier connecté a manifestement rempli sa mission.



Tags : Enedis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook