Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Loi Macron : FO part en guerre contre le travail dominical





Le 30 Octobre 2015, par

Adopté au mois d'août par le Parlement, la loi Macron n'en continue pas moins d'agiter les syndicats et tout particulièrement Force Ouvrière. Jean-Claude Mailly, le secrétaire général, a saisi l'Organisation internationale du travail (OIT) dans le but de faire modifier le texte.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
En ligne de mire de FO : le travail dominical qui décidément, ne passe pas. Le syndicat en appelle au respect de la convention 106 de l'OIT, qui instaure le droit à un repos hebdomadaire, « le jour de la semaine reconnu comme jour de repos par la tradition ou les usages du pays ». Il est possible de déroger cette règle, mais le syndicat estime que la France abuse de cette possibilité.

Ce n'est pas la première fois que FO saisit l'OIT dans le cadre du travail dominical en France. En juillet 2014 déjà, alors que la controverse battait son plein concernant les dérogations pour les magasins de bricolage et d'ameublement, le syndicat avait saisi l'Organisation, qui réunit les syndicats donc, les employeurs, ainsi que les gouvernements.

L'OIT devant encore trancher sur le contentieux de l'an dernier, sa prise de position sur la loi Macron est encore loin d'arriver. L'Organisation a néanmoins déjà eu l'occasion de réprimander la France en 2011, justement sur ces questions de travail dominical.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fo, macron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook